École en bois suisse

19.11.2021

Line

Vendredi dernier, le conseiller national Erich von Siebenthal et Thomas Lüthi de l'Initiative Holz BE ont remis le certificat au président de la commune, Christian Däpp. Il prouve : L'école Aeschi est construite en bois suisse. Ce projet exemplaire est déjà été mis en service depuis le printemps dernier.

La méthode de construction en bois gagne clairement des parts de marché dans toute la Suisse. Il y a de bonnes raisons à cela : Le bois est de loin le matériau de construction le plus respectueux du climat. Cette matière première naturellement renouvelable ne nécessite que de l'énergie solaire et de l'eau pour sa production. La récolte et le traitement nécessitent très peu d'énergie, et le matériau stocke également le gaz à effet de serre CO₂. Le bois utilisé dans le bâtiment de l'école d'Aeschi stocke de manière permanente 652 tonnes de CO₂.


Prévu à l'origine en acier et en béton

L'ancien bâtiment scolaire d'Aeschi bei Spiez, construit en 1909, a atteint les limites de sa capacité. Un nouveau bâtiment de trois étages en construction bois prolonge désormais le bâtiment scolaire. À l'origine, un projet en béton armé était prévu. Grâce à la persuasion de diverses parties prenantes, un bâtiment moderne en bois - dont le bois provient des forêts communautaires environnantes - se dresse désormais à côté de l'ancienne école.  


Bois propre dans les bâtiments publics 

La nouvelle loi sur les marchés publics (LMP) est en vigueur depuis le 1er janvier 2021. On assiste ici à un changement de paradigme vers plus de durabilité et une concurrence de qualité. Se procurer de la bonne qualité est un avantage pour tous. Après tout, une trop forte pondération des prix a empêché les fournisseurs de proposer des solutions innovantes. De nouveaux critères d'attribution tels que l'"innovation" permettent de récompenser les bonnes solutions. 


LMP est donc une opportunité pour encore plus de projets de construction en bois et de technologies innovantes. Abordons-les ensemble ! Cependant, LMP a aussi ses pièges. Par exemple, dans l'approvisionnement en bois régional. Les projets de construction publics qui dépassent la valeur seuil de 9,575 millions de francs suisses doivent faire l'objet d'un appel d'offres public. Il en va de même pour les prestations du commerce principal de la construction (par exemple, les travaux de menuiserie) ou les fournitures individuelles (par exemple, la coupe de bois) si elles dépassent le seuil de 500 000 francs suisses ou de 250 000 francs suisses. Les nouveaux projets de construction tels que le bâtiment de l'école d'Aeschi doivent donc faire l'objet d'un appel d'offres public. En vertu du principe de non-discrimination, aucune exigence ne peut être posée quant à l'origine du matériel. Il n'est pas permis d'exiger du bois suisse ou du bois provenant d'une certaine zone autour du bâtiment. 


Toutefois, il est possible d'utiliser du bois provenant des environs malgré les appels d'offres publics : La fourniture de bois par le propriétaire du bâtiment lui-même, appelée approvisionnement interne, est l'une d'entre elles. Les municipalités comme Aeschi, qui possèdent de grandes forêts, sont autorisées à fournir la matière première et le définissent dans l'appel d'offres. Il est également particulièrement intéressant que le degré de transformation des produits soit facultatif. Cela signifie que des grumes entières, du bois scié ou des produits collés peuvent être fournis.


Deux options pour les achats en interne

Utilisation directe de bois provenant de nos propres forêts Utilisation indirecte de bois provenant de nos propres forêts
L'exploitation directe garantit que le bois abattu dans les forêts de l'entreprise est effectivement utilisé pour un projet de construction spécifique. Chaque arbre abattu est planifié pour une utilisation spécifique et sa traçabilité est garantie à tout moment. L'exploitation indirecte consiste à couper autant de bois que celui utilisé pour un projet de construction donné. Ce principe permet à un propriétaire forestier d'exploiter ses propres ressources. Le bois n'est pas utilisé directement pour la construction en question, mais les mêmes quantités de bois sont négociées sur le marché suisse.

Décision précoce nécessaire

Pour le processus de planification, il est crucial que la décision d'utiliser le bois régional soit prise tôt. Le bois ne peut être abattu qu'en hiver, de sorte que les planificateurs et les constructeurs doivent savoir dès l'automne quels arbres sont nécessaires au projet. A ce stade, il est indispensable d'établir au moins une planification approximative des sections transversales, y compris les réserves et la proportion approximative de feuillus et de résineux.

Prozess Nutzung eigenes Holz

Une planification judicieuse

Le bâtiment de l'extension combine judicieusement les méthodes de construction en bois massif et en ossature : Tous les murs porteurs et les plafonds des étages sont en lamellé-collé dans une construction en bois massif. Les murs intérieurs sont des structures à ossature non porteuse. Des planches de sapin sans nœuds ont été utilisées pour les façades. Un remblai lié à sec (gravillons de Köhnke) a été utilisé comme isolation acoustique. Les solutions de protection contre les incendies constituent un autre aspect passionnant de ce projet : Les voies d'évacuation verticales sont conçues comme une construction en bois encapsulée. 


Le bâtiment de l'école a la particularité d'avoir un étage supplémentaire déjà prévu et de pouvoir être ajouté facilement, car tous les éléments sont dimensionnés de manière que le bâtiment de l'école puisse être agrandi d'un étage ultérieurement. À cette fin, les forces sont en grande partie transférées par des supports en bois qui traversent toute la hauteur du bâtiment et sont serrés en bas. En outre, les murs intérieurs ne sont pas porteurs et permettent donc une flexibilité maximale d'utilisation.

Schulhaus Äschi

Propriétaire du Bâtiment : Commune mixte Aeschi bei Spiez 

Architecture : JAGGI FREI BRÜGGER architekten eth htl sia ag, Frutigen 

Construction en bois ARGE Däpp Holzbau / Bärtschi Bau, Aeschi b. Spiez 

ARGE Cotting / Zurbuchen Holzbau und Sägerei, Aeschi b. Spiez 

Physique du bâtiment Weber Energie und Bauphysik, Bern 

Planification de la façade Müller Bernhard, Aeschi b. Spiez 


Coûts

BKP 1-9: 8 millions CHF 

BKP 2: 6.792 millions CHF 

BKP 214: 1.396 millions CHF 

 
 
 

Suisse:

Bureau de Delémont 

Timbatec ingénieurs bois SA

Avenue de la Gare 49, 2800 Delémont  

Tel: +41 58 255 15 40  

delemont@timbatec.ch


Bureau de Berne 

Timbatec ingénieurs bois SA 

Falkenplatz 1, 3012 Berne 

Tel: +41 58 255 15 30

bern@timbatec.ch


Bureau de Thoune

Timbatec ingénieurs bois SA

Niesenstrasse 1, 3600 Thoune

Tel: +41 58 255 15 10

thun@timbatec.ch


Bureau de Zurich

Timbatec ingénieurs bois SA

Ausstellungsstrasse 36, 8005 Zurich

Tel: +41 58 255 15 20

zuerich@timbatec.ch



Autriche:

Bureau Vienne (A) 

Timbatec ingénieurs bois GmbH 

Im Werd 6/31a, 1020 Vienne
Tel: +43 720 2733 01

wien@timbatec.at


Impressum



Suivez-nous sur les médias sociaux :